bouchée chorizo maroilles2

Cet article est un clin d'oeil à double titre.
Il est l'hommage à une journée en dehors du temps, en dehors du quotidien, comme un rêve d'enfant.
Il est le partage d'une recette d'une jeune bloggueuse de talent dont nous n'avons pu goûter la réalisation. Je me suis alors empressée de la tenter pour un moment convivial entre collègues.

En avril 2008, je démarrais ce blog sans trop bien savoir où je mettais les pieds ni pour combien de temps.
En octobre 2008, chef Damien entouré du lycée hôtelier et de son équipe de 750g, lançait le premier salon du blog culinaire à Soissons.
A cette date, je m'émerveillais devant ceux qui étaient légitimes d'y participer tant je me sentais toute petite.
A la troisième édition, je me prenais à imaginer m'y rendre peut-être un jour.
A la sixième édition, j'ai mis une grande claque à mon sentiment d'infériorité et je me suis laisser convaincre. Accompagnée de Christelle et de nos filles respectives, j'ai pu réaliser mon rêve.

8h du matin, dans le froid et le brouillard du mois de novembre, nous voilà toutes les cinq en route pour Soissons.

sbc

A l'arrivée, je me sens comme une gamine le matin de Noël, les étoiles dans les yeux, la joie d'être là, de rencontrer des blogueuses comme nous. Connues ou moins connues et avoir peut-être l'immense honneur d'approcher M. Conticini, parrain du salon.

Mes filles sont à peu près dans le même état que moi. Ma petite Poulette en grande gourmande a hâte de la première dégustation. Ma Grande qui adore les moments en cuisine espère mettre la main à la pâte.

Je ne raconterai pas ici tous les détails de cette journée mais elle fut parfaite. En tout point. A la hauteur de mes espérances.
Nous avons été reçues comme des reines, gâtées par de multiples attentions.
Cerise sur le gâteau, nous avons vécu un grand moment grâce à une petite Poulette qui en avait oublié toute timidité. Une photo, un autographe, une parole avec le Pâtissier des rêves. Nous n'aurions pu espérer mieux.

Au cours de cette journée, j'ai également rencontré Stéphanie, dont les échanges réguliers depuis le début de mon blog me donnaient l'impression de connaître. J'ai suivi la démonstration d'Audinette dont les recettes me font souvent saliver. Je me suis régalée avec les gourmandises de Silvia découverte dans une émission télé. Et bien d'autres rencontres encore. C'est un tel plaisir de mettre des visages sur des prénoms, d'échanger quelques paroles, de parler de notre passion.

Par ce message, je tiens à remercier les organisateurs du salon qui ne ménagent pas leur peine.
Le lycée hôtelier et ses étudiants sans qui rien ne serait pareil.
Les partenaires Quiveutdufromage.com, SEB, Moulinex, Tefal, La Fourme d'Ambert, Montfort, Agneau Presto, Les Champagnes De Vignerons, Les Huiles d'olives de nos terroirs, Monexpresso.com, Malakoff Médéric, Interfel, Les Riz de Camargue, La Bonne Box qui permettent de jolies réalisations.
Les démonstrateurs et démonstratrices de tous les âges qui partagent leur savoir faire et leurs bonnes idées.

J'ai un seul souhait, y être à nouveau l'an prochain. Avec une toute nouvelle bloggueuse peut-être : ma grande qui se lancerait bien dans l'aventure...

Ingrédients pour une trentaine de bouchées :

bouchée chorizo maroilles1

- 2 oeufs
- 100 g de farine
- 2/3 de sachet de levure chimique
- 65 mL d'huile de tournesol
- 85 mL de lait
- 65 g de gruyère râpé
- 100g de chorizo coupé en petits dés
- 135 g de maroilles coupé en petits cubes
- poivre.

Préparation :

Dans un saladier, mélanger les oeufs, la farine et la levure. Incorporer petit à petit et en mélangeant, l'huile et le lait.
Ajouter le gruyère râpé, le poivre, le chorizo et le maroilles.

Mélanger soigneusement.

Dans un moule en silicone, verser une cuillère de préparation dans chaque empreinte.

Enfourner dans un four chauffé à 180°C pendant 10/15 min en surveillant.

Démouler sur une grille. Déguster tiède ou froid.

 

bouchée chorizo maroilles